“journal de quarantaine” photo 2020

En huis clos. Le confinement comme une résidence d’artiste.

 Brief le 23 mars à 10 h lien lien de connexion par visioconférence

pour poser vos questions  / RDV sur inscription 30-31 mars   / lien de rendu

En ces temps étranges de confinement dans notre habitat intime, il est passionnant de prendre conscience que la photographie et la vidéo sont des pratiques permanentes qui ne se soumettent  pas aux contraintes, ou mieux encore qui se nourrit des contraintes. Le photographe est photographe à tout instant et partout. Pas forcément en produisant immédiatement des images mais aussi en promenant son regard, en observant  les situations qui l’entourent, en ouvrant l’œil et l’esprit à l’espace réel ou imaginaire.
Pourquoi ne pas profiter de cette situation contrainte pour produire des images, pour considérer cette durée imposée comme un moment de création, tout comme une «résidence» nous impose un lieu et un moment pour créer ? Prendre le temps de regarder sous un œil neuf un lieu que l’on croit connaître, explorer ces habitudes, expérimenter l’ennui et le temps qui passe, telles pourrait être les pistes de cette aventure visuelle de l’immobilité

Aide à la réflexion : RDV 30-31 mars  RDV sur inscription 30-31 mars   
Avant ce rdv, vous devez déposer votre PDF (10 Mo maximum) lien de rendu

le travail à rendre sera sous forme de photo ou de vidéo,
minimum: 10 images ou une vidéo de 1 à 5 minutes

une exposition sera organisée à partir de toutes ces productions


Défilement vers le haut